Nouveaux locaux pour MicroExpert

6540 Beaubien Est – Suite 210, Montréal (QC), H1M 1A9

Il a fallu déménager mais pour le mieux! Locaux plus grands, tout neufs, facile d’accès et proche des grands axes routiers (autoroute 40), stationnement avant.

Donc voila, après une grosse semaine de réaménagement des postes de travail nous sommes 100% opérationnels.  Au plaisir de vous y rencontrer.

Frédéric Camilleri
Spécialiste en récupération de données chez MicroExpert
http://www.microexpert.ca/
http://www.sosdonnees.ca/

 

Comment bien configurer une sauvegarde ou « backup » et ne plus jamais perdre ses données

Voici comment mettre en place un système de sauvegarde facile mais efficace

Après tant d’années à récupérer des données, je crois bien avoir entendu toutes les histoires possibles et imaginables. Il y a mille et une raisons qui amènent à perdre ses données, certaines évitables d’autres pas mais au bout du compte il n’y a qu’une seule chose que l’on peut faire de manière préventive: la fameuse sauvegarde ou « backup ». D’où l’importance de bien la faire.

Avant de passer en revue les aspects plus techniques, il faut déterminer deux choses qui sont propres à chaque utilisateur:
1 – Quoi sauvegarder
2- Quelle fréquence utiliser

En fait, ces deux choses ne sont pas complètement indépendantes. Il y a surement certaines données qui ne changent plus ou bien très rarement comme les archives de photos, films, musique, courriels, vieux documents que l’on désire conserver. Il y a aussi surement certains documents que vous modifiez tous les jours ou toutes les semaines. Il s’agit donc dans un premier temps d’identifier ces deux types de données. Les données à sauvegarder fréquemment et les données à sauvegarder de temps en temps. Bien sur, vous pouvez faire une sauvegarde fréquente de toutes vos données mais dans la majorité des cas c’est bien plus fastidieux et n’apporte rien de plus. Rappelons que le mot clé ici est « facile » car si la sauvegarde est trop compliquée à faire,  on procrastinera et on finira par arrêter de la faire -croyez-moi. Il faut donc trouver  sa propre méthode qui permette d’être efficace, rapide et quasi-automatique.

Personnellement, je préconise une sauvegarde journalière avec historique d’un mois minimum pour les fichiers d’usage fréquent et une image disque une fois par mois.

La sauvegarde journalière

Pour la sauvegarde journalière, il faut un logiciel du style Cobian backup, gratuit, très complet et multi-langue. C’est mon logiciel favori pour un backup local, sur un disque externe USB ou NAS/réseau. Dans ce cas, le seul coût est l’achat d’un disque externe. Il y a aussi les backups en-ligne ou « cloud » qui permettent de faire la même chose au prix d’un abonnement de quelques dollars mensuels. Exemple: ITCloud. Dans tous les cas, il est possible et très intéressant de configurer le backup pour une sauvegarde qui garde un historique de vos fichiers. Cela permet de revenir à une version antérieure d’un document qui a été modifé depuis. Une fois le logiciel installé, tout simplement choisir les répertoires qui nécessitent d’être sauvegardés quotidiennement.

La sauvegarde mensuelle

Pour cette sauvegarde, ce que j’aime beaucoup faire est non pas une simple sauvegarde mais plutôt une image complète du disque système de l’ordinateur. Pourquoi? Parce que cela permet de faire deux choses en même temps. D’une part, on obtient une sauvegarde complète de tous les documents de l’ordinateur et d’autre part on a aussi une sauvegarde du système d’opération.  En cas de problème, on peut restaurer son ordinateur en un clin d’œil incluant le système, toutes les mises-à-jour, les logiciels et la configuration de l’ordinateur. On est donc remis sur pieds très rapidement. Pour ce type de sauvegarde, il y a par exemple Acronis qui permet de faire soit un fichier image soit (mon choix préféré) un disque image. Personnellement, je prends une précaution supplémentaire en utilisant deux disques images que j’utilise en alternance et que j’identifie avec une étiquette. Ah oui ! Et mettez-vous un rappel dans votre agenda pour ne pas oublier de faire cette opération.

Enfin, il reste une chose à faire et c’est peut-être la plus importante: vérifier de temps en temps que la sauvegarde automatique se fait correctement, sinon adresser le problème.

Alors n’attendez-pas qu’il y ait un problème et configurer votre système de backup dès aujourd’hui. Si cela vous semble trop compliqué, nous pouvons vous aider à le faire.

Frédéric Camilleri
Spécialiste en récupération de données chez MicroExpert
http://www.microexpert.ca/
http://www.sosdonnees.ca/

Message « Hard Drive detects imminent failure »

File:Imminent Hard Disk Failure.jpg

Ce qu’il faut faire… et ne pas faire!

Lorsque vous démarrez votre ordinateur, surprise! Au lieu de démarrer Windows comme à l’habitude, un message d’erreur intervient et vous prévient que votre disque dur est sur le point de mourir, qu’il faut rapidement faire une sauvegarde de ses données et remplacer le disque. Ce message arrive à la mise sous tension du disque et qu’il détecte des erreurs SMART. Le plus souvent ce problème est relié à des secteurs défectueux ou une tête de lecture en mauvais état. Donc quoi faire?

  • Ne pas négliger ce problème, il ne peut qu’empirer. S’il est encore temps de faire quelque chose actuellement, il sera peut-être impossible ou plus compliqué de le faire plus tard quand le disque ne sera plus du tout détecté.
  • Idéalement, il faudrait sortir physiquement le disque de l’ordinateur et le brancher à un autre ordinateur par exemple avec une connection USB et de là faire la sauvegarde de ses données. On parle généralement des emplacements suivants: bureau, documents, photos/videos, contacts, favoris, courriels.
  • Faire la sauvegarde sur un autre disque dur, surtout ne pas faire la sauvegarde sur une autre partition du même disque défectueux! On ne serait pas plus avancé.
  • Remplacer le disque par un neuf, réinstaller le système Windows et recopier les données préalablement sauvegardées dans leur emplacement d’origine.

S’il n’a pas été possible de sauvegarder vos données parce que votre disque est déjà dans un trop mauvais état, il reste encore d’autres options plus avancées mais qui nécessitent plus d’expertise technique.

  • Essayer d’imager le disque byte-à-byte (disk copy, HDD duplicator)
  • Essayer de retrouver la partition avec un software (file scavenger, R-studio, Recover my Files) mais sans scanner le disque au complet (deep scan)

Finalement, si même ces 2 autres options ne fonctionnent pas, il reste les laboratoires de récupération de données qui ont l’équipement adéquat:

  • Utiliser un équipement spécialisé comme Deepspar, Salvation, PC-3000 qui peut lire des disques très endommagés
  • Faire une opération « à coeur ouvert », c’est à dire remplacer les têtes de lecture en chambre blanche

Frédéric Camilleri
Spécialiste en récupération de données chez MicroExpert
http://www.microexpert.ca/
http://www.sosdonnees.ca/